Rechercher

Poètes, vos papiers !

Mis à jour : 27 oct. 2020

Pour reprendre la célèbre invitation de notre cher Léo Ferré, je vous propose ici d'échanger nos mots doux et nos amertumes sans crainte de jugement, en toute simplicité et courtoisie bien entendu...




Pour ouvrir le bal

En cette période de transition planétaire à tous les niveaux, je vous offre des fleurs :





Comme des fleurs sur la terre,

éphémères poussières,

Comme des fleurs sur la terre,

poussières éphémères, nous sommes.


Parés de nos plus beaux atours,

exhalant nos parfums les plus doux,

dans l'espoir de conquérir l'espace et d'y laisser notre trace...


Or, comme des fleurs sur la terre,

éphémères poussières,

Comme des fleurs sur la terre,

poussières éphémères nous sommes.


Mais, aussi fragile soit ton charme, aussi incommensurable est ton pouvoir,

car sous ta corolle suave et chatoyante, le fruit, aux graines prometteuses,

à jamais tu enfantes...


Alors, comme des fleurs sur la terre,

éternelles lumières,

Comme des fleurs sur la terre,

lumières éternelles nous sommes...


Catline Janvier 2017















21/10/2020 Octobre Rouge


A l'oiseau rare qui a su voir au delà du voile..


OUI!

Oui je suis en vie,

Oui je voudrais que tu me dessines, j'aimerais que tu me devines,

Comme si je me cachais dans les effluves du jasmin,

Comme si je me faufilais entre les volutes du violon vibrionnant

et que je glissais entre les cordes et l'archer, dans la musique de la danse sacrée..


J'aimerais que tu me découvres là où je suis,

Que tu me dévêtisses, en tirant doucement, le fil de soie,

Délicatement, que tu me déshabilles de moi..


J'aimerais te danser ma foi en toi!